Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

mardi 11 mai 2021

Adidas : 554 millions de bénéfice au premier trimestre après une augmentation des ventes

Adidas Shop

Le fabricant et distributeur allemand d'articles de sport a clôturé les trois premiers mois de l'année avec un chiffre d'affaires de 5 268 millions d'euros. Son bénéfice est passé de 26 millions à 554 millions d'euros.


L'activité d'Adidas a rebondi au premier trimestre de 2021. Le fabricant et distributeur allemand d'articles de sport a clôturé les trois premiers mois de l'exercice avec un chiffre d'affaires de 5 268 millions d'euros, 20,4% de plus que sur la même période de l'année précédente.


Adidas confirme ainsi la tendance des principales marques de sport, de Puma à Under Armour, en passant par Anta, Li Ning ou Columbia. Toutes ont progressé à un rythme à deux chiffres en début d'année et ont revu leur prévision à la hausse pour l'ensemble de l'exercice 2021. Dans le cas de la marque à trois bandes, les prévisions d'augmentation de revenus se situe entre 15% et 19%. Ce qui signifierait atteindre un chiffre d'affaires similaire à celui de 2019, autour de 19 850 millions.


Par ailleurs, le bénéfice net du groupe allemand est passé de 26 millions à 554 millions d'euros au premier trimestre de 2021. Pour l'ensemble de l'année, Adidas s'attend à ce qu'il se situe entre 1 250 millions et 1 450 millions d'euros. Bien entendu, la rentabilité est toujours soumise aux coûts liés à la vente de Reebok, selon la société.


« Bien que les incertitudes externes soient toujours élevées, nous pensons que ce sera une excellente année pour Adidas », a déclaré Kasper Rørsted, le PDG. « Le retour des grands événements sportifs nous donne l'opportunité de nous positionner face à des milliards de consommateurs et de les réintégrer dans nos magasins, c'est la raison pour laquelle les ventes vont croître plus vite cette année », a-t-il ajouté.


Dans le même sujet : Adidas 2025, plus de DTC pour briser le plafond des 30 milliards


Par marché, la Chine s'impose comme le principal moteur des ventes. C'est la première fois que le géant asiatique apparaît désagrégé dans la région Asie-Pacifique, après le changement annoncé par Adidas pour cette année. Le chiffre d'affaires en Chine a doublé et a atteint 1 402 millions d'euros, devant l'Amérique du Nord, qui a diminué son chiffre d'affaires de 0,8%, jusqu'à 1 157 millions d'euros. Sans tenir compte des taux de change, la croissance de ce marché aurait été de 8,1%.


Dans le reste de l'Asie-Pacifique, les ventes ont stagné à 603 millions d'euros, tandis qu'en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient (Emea), elles ont progressé de 3,8%, jusqu'à 1 770 millions d'euros (7,6% de plus que le taux de change constant). En Amérique latine, la facturation a reculé de 2,1%, à 297 millions.


Enfin, les ventes directes au consommateur ont enregistré une augmentation de 31%, bien que le groupe n'ait pas indiqué le poids qu'elles ont eu sur les ventes totales au cours du trimestre. Cela est dû au fait que l'e-commerce a pratiquement doublé ses ventes par rapport à la même période de 2020, avant le déclenchement de la crise de la Covid-19.



Crédit photo de couverture : 24tv

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot