Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

lundi 21 septembre 2020

Le Cádiz CF triple son budget et prépare une augmentation de capital

Manuel Vizcaíno président de Cádiz
Manuel Vizcaíno, président du Cádiz CF.

Promue cette saison en Liga Santander, l'entité gaditana prévoit d'encaisser 50 millions d'euros en attendant les derniers ajustements dans le marché des transferts.


Qui dit promotion, dit plus de revenus et plus de dépenses, et le Cádiz a déjà écrit ce scénario pour la saison en cours. Le club andalou s'attend à réaliser un chiffre d'affaires de cinquante millions d'euros en 2020/21 ce qui représente plus du triple de la saison précédente. Ainsi pour faire face à cette croissance dans cette nouvelle étape en Liga Santander, le club augmentera son capital pour attirer de nouvelles ressources.


C'est la vision du président et actionnaire principal, Manuel Vizcaíno qui s'est entretenu avec le média économique Palco23. Pour le dirigeant, le sous-marin jaune vise le maintien dans l'élite qui sera la priorité. Et pour cela, les investissements extra-sportifs seront combinés avec le sportif pour maintenir l'équipe en première division. C'est la raison pour laquelle dans les bureaux du Ramón de Carranza le ton est donné. « Il faudra dépenser beaucoup plus que l'année précédente pour avoir une équipe compétitive », a assuré le dirigeant.


« La promotion nous permet de rêver d'une croissance qui fera de Cádiz un club permanent de l'élite du football espagnol », a ajouté Vizcaíno qui depuis qu'il a repris le club amarillo via l'entreprise Locos por el Balón, connaît sa première saison dans la plus haute catégorie.


Au cours de la campagne précédente, Cádiz a enregistré un revenu ordinaire de 14 millions d'euros, qui est passé à 19 millions après la vente de Manu Vallejo au Valencia CF. En attendant la fermeture du marché des transferts, où l'entité a déjà finalisé l'arrivée d'une dizaine de renforts et cinq départs, les prévisions du président portent le chiffre d'affaires à cinquante millions.


Il y a cinq ans, un tel chiffre n'aurait été jamais imaginé puisque le club luttait contre la relégation en quatrième division en raison de son insolvabilité. Depuis, il a recouvré ses créances auprès des joueurs et a grandement amélioré ses performances sportives qui l'ont amené à lutter à plusieurs reprises pour la montée en Liga Santander. Chose qui s'est réalisée cette année après avoir terminé deuxième de LaLiga Smartbank.


En 2015/16, Cádiz a réalisé un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros suivi d'un déficit de 1,8 million. Lors de la saison 2017/18, selon les derniers comptes disponibles, les revenus de l'entité se situaient à 11,4 millions d'euros, alors que le résultat net s'élevait à 0,8 million d'euros.


Concernant le budget de la saison 2020/21, le club s'appuie fortement sur les revenus audiovisuels qui contribueront à hauteur de 80%. Les autres sources de revenus avancées par le président sont les abonnements, si retour du public dans les stades, et la zone commerciale qui devra rapporter 8%. Pour célébrer sa montée, le sous-marin jaune a récemment signé un accord partenariat avec le bookmaker Dafabet qui est devenu sponsor principal jusqu'en 2022/23.


Au niveau sportif, l'effectif a été renforcé avec des signatures de qualités comme Choco Lozano, Jeremías  Ledesma, Álvaro Negredo ou encore David Mayoral. En ce sens, le président a expliqué que la montée entraîne non seulement une augmentation des revenus, mais aussi des dépenses. « La promotion nous a forcé à faire des achats et nous avons augmenté les salaires parce que nous voulons des joueurs motivés ».


Par ailleurs, dans le but d'améliorer sa formation et les performances de son équipe, le club jaune a déjà fait un pas en avant sur le projet d'agrandissement de son centre d'entraînement. L'entité a clôturé, il y a quelques semaines, l'achat de deux parcelles situées à côté du centre.


Pour le président, la modernisation des infrastructures pourrait nécessiter une nouvelle injection de fonds, bien qu'il n'ait pas précisé le montant. Pour cette raison, Vizcaíno a précisé que le club procédera bientôt à une augmentation de capital, à laquelle les investisseurs non-actionnaires ne seront pas exclus. En mars 2020, un groupe d'investissement américain a été accueilli en tant qu'actionnaire minoritaire, bien que le pourcentage de ce dernier n'ait pas transpiré.


À l'heure actuelle, 49,5% des titres sont contrôlés par Vizcaíno et son partenaire Enrique Pina, directeur général, qui ont racheté le club en 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot