Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

vendredi 9 octobre 2020

L'Athletic Club accuse le coup de la Covid-19 et perd 20 millions d'euros

Aitor Elizegi, président de l'Athletic Club
Aitor Elizegi, président de l'Athletic Clb de Bilbao. Image : Berria.eus

La fermeture des stades et les restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie ont fortement affecté le budget du club rojiblanco qui termine la saison dans le rouge.


L'Athletic club est l'un des quatre clubs sociaux évoluant en Liga et donc ses dirigeants ont une grande responsabilité sur la gestion économique. Avec sa politique sportive particulière et le symbole qu'il représente dans la région basque et tout particulièrement en Vizcáya, le club a toujours su garder ses comptes dans le vert.


Mais, la pandémie a amené une nouvelle réalité à Ibaigane où les voyants sont rouges cette année. Le président, Aitor Elizegi, lors d'une longue conférence de presse, a annoncé que l'entité a clôturé la saison 2019/20 avec un déficit de 20 millions d'euros. Des chiffres rouges causés par la fermeture du San Mamés, qui en plus d'accueillir du public lors des matchs des Leones, est aussi le poumon de l'activité commerciale du club.


« Les pertes se limitent à la fermeture du stade, au manque d'exploitation des espaces VIP, à la restauration et à l'impossibilité de vendre des billets », a expliqué Elizigi devant les médias. En plus de déplorer cette situation provoquée par la crise sanitaire, le président a aussi regretté le fait qu'il n'y ait toujours pas de date fixée pour le retour des socios au stade.


En outre, le président rojiblanco a annoncé aussi que le club travaillait sur différents scénarios pour atténuer la baisse des revenus qui l'attend en 2020/21 et n'exclut pas une nouvelle réduction des salaires au sein de l'équipe première.


« Il faut évaluer la réduction des revenus audiovisuels », a souligné le dirigeant et pour cette raison, il demandera aux socios délégués lors de la prochaine assemblée générale, prévue le 15 novembre, que 30% des cotisations soient utilisées pour « soutenir le quotidien du club ». « LaLiga exige une diminution de 45% des budgets, que ce soit en Primera ou en Segunda », a rappelé Elizegi. Par conséquent, le club a déjà anticipé cette baisse dans son budget de la saison en cours.


Après avoir clôturé la saison 2018/19 avec un produit d'exploitation de 122,86 millions d'euros, l'Athletic avait prévu dans son budget 2019/20 de réduire ce montant de dix millions d'euros. Elizegi n'a pas donné d'indication sur le montant des revenus après la crise, mais les sources de revenus les plus impactés représentent plus d'une trentaine de millions d'euros au total, selon le budget.



En plus, le club avait prévu de réduire sa rentabilité au minimum après avoir gagné 23,87 millions d'euros en 2018/19. Malgré une baisse de la masse salariale allant jusqu'à 17% pendant le confinement, l'Athletic n'a pas pu éviter de rentrer dans le rouge.


Toutefois, Elizegi a précisé que l'entité disposait d'une « tirelire » suffisamment importante pour faire face à la situation. Il a aussi exhorté le gouvernement de rendre sa décision sur la demande des quatre clubs sociaux concernant la responsabilité de leur conseil d'administration sur les pertes extraordinaires causées par la pandémie.


Dans l'attente de la décision du CSD


Au milieu de la crise sanitaire, les clubs qui ne sont pas des sociétés anonymes sportives, en l'occurrence, le FC Barcelona, le Real Madrid, le CA Osasuna et l'Athletic Club, avaient demandé au Conseil supérieur des sports (CSD) d'exonérer leur conseil d'administration des pertes extraordinaires causées par la Covid-19.


Dans la loi espagnole du sport, les dirigeants des clubs sociaux comme ces quatre, ont l'obligation de garantir tout déficit par leur patrimoine personnel. De ce fait, le président de l'Athletic attend avec « optimisme » que le ministère des sports donne sa décision et c'est la raison pour laquelle, l'assemblée générale des socios délégués a été reportée au 15 novembre. Dans les statuts du club, il est exigé qu'elle ait lieu avant le 31 octobre.


« Nous voulons clarifier la clôture comptable le plus rapidement possible. L'interprétation de ces pertes par le CSD est importante, mais nous avons un sentiment positif. C'est la première fois que les quatre clubs qui ne sont pas des sociétés anonymes s'adressent conjointement au CSD, signant un accord pour demander que les pertes objectives liées à la Covid-19 soient comptabilisées comme extraordinaires sans se limiter à la responsabilité de la gestion de ces conseils d'administration. Il serait plus que nécessaire que les conseils d'administration de ces clubs ne soient pas responsables de la fermeture des stades, de l'impossibilité de vendre des billets, de la fermeture des musées et des boutiques... », a souligné Elizegi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot