Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

mercredi 28 octobre 2020

Démission de Bartomeu : maintenant que va-t-il se passer jusqu'aux élections ?

Josep Maria Bartomeu a quitté ses fonctions de président du Barça
Josep Maria Bartomeu a quitté ses fonctions de président du Barça. Image : FC Barcelona

Bartomeu s'en va avec son conseil d'administration. Visé par une motion de censure, le président a décidé de jeter l'éponge après que le gouvernement régional de Catalogne ait refusé sa demande de retarder le référendum de la motion de censure.


Il avait décidé de continuer lundi mais mardi soir, le couperet est tombé à la suite d'une réunion extraordinaire. Josep María Bartomeu, président du FC Barcelona, a décidé de quitter ses fonctions à cinq mois de la fin de son mandat, mais surtout après le refus de la Generalitat de Catalogne de reporter de quinze jours la date du référendum de la motion de censure qui l'accule depuis quelques semaines. Désormais le club a une période maximale de trois mois pour organiser de nouvelles élections à la présidence.


« Un club comme le Barça devrait avoir une transition ordonnée d'une gouvernance à l'autre », a déploré Bartomeu à propos du contexte de son départ. « Ce que nous avons vécu ces derniers mois dépasse toute limite. J'ai été insulté, menacé, ainsi que ma famille et l'ensemble du conseil d’administration ».


L'annonce de la démission a été faite après une réunion qui a été convoquée en urgence mardi, suite au refus du gouvernement catalan de ne pas valider la demande du club qui devait prolonger le mandat de quinze jours pour organiser le vote de la motion de censure qui allait décider de la continuité de Bartomeu et de son équipe.


« Nous avons demandé à la Generalitat une couverture juridique : la même chose qu'elle a demandée au gouvernement central pour prendre des décisions concernant la pandémie », a déclaré Bartomeu lors de ses adieux, dans des propos critiques envers l'exécutif régional qui « a choisi de se laver les mains dans une situation qui est inconfortable ».


La décision du conseil d'administration de démissionner va à l'encontre des propos de Bartomeu, vingt-quatre heures auparavant quand il a déclaré qu'actuellement « avec les incertitudes chaque jour, nous pensons que le conseil est légitime, et à l'heure actuelle, le plus important est qu'il y ait un conseil qui peut prendre des décisions ». Désormais, le comité de direction, dirigé par Carles Tusquets, président du comité économique, devra adopter ces décisions.


Le fait que le conseil ait démissionné en bloc et de manière simultanée est très important car c'est une condition sine qua non pour la constitution du comité directeur qui devra diriger le club durant ces semaines qui vont précéder les nouvelles élections.


Quelles seront les fonctions du comité directeur ?


C'est une question que beaucoup de sympathisants du Barça doivent se poser en ce moment. Le comité directeur va maintenant prendre les rênes du club, mais n'est pas habilité à mener des actions significatives qui vont au-delà de la gestion courante de l'entité.


Par exemple, le conseil d'administration de Bartomeu a laissé derrière lui une table de négociations avec le personnel du club pour une possible réduction des salaires et la mise en place d'un chômage technique ciblé. Le comité peut continuer et boucler ces négociations, mais théoriquement ne peut pas signer un transfert de joueur ou une opération de dette.


« Je me vois dans l'obligation de démissionner et nous le faisons sans avoir pu achever les décisions financières du club concernant les dépenses. Nous espérons que dans les prochaines semaines que l'ajustement des salaires pourra être appliqué, car si ce n'est pas le cas, le club pourrait connaître de sérieux problèmes », a prévenu Bartomeu, qui a insisté sur le fait que la situation économique actuelle ainsi que les mesures de redressement faisaient partie des raisons pour ne pas entrer dans une période de direction temporaire.


Même s'ils ont démissionné au lieu d'affronter la motion de censure, plusieurs dirigeants du conseil d'administration de Bartomeu pourraient continuer dans la gestion quotidienne du club en tant que membre du comité qui a besoin au minimum de sept personnes. La présidence sera assumée par Carles Tusquets, un financier catalan, actuel président de la commission économique. Tusquets, en collaboration avec le syndicat des socios, désignera le reste des membres qui l'accompagneront durant cette période.


Carles Tusquets, président du comité directeur du Barça
Carles Tusquets va assurer l'intérim jusqu'aux élections du nouveau conseil. Image : Mundo Deportivo.


Docteur en sciences économiques de l'Université de Barcelone, il a plus d 40 ans d'expérience dans le secteur de la finance. En 1983, il a fondé le groupe Fibanc, pionnier dans le lancement de fonds d'investissements en Espagne, aujourd'hui détenu par Banco Mediolanum. En 2006, il a fondé Trea, une société de valeurs mobilières indépendante, et entre 1989 et 1992, il a été président du Círculo de Economía, une organisation commerciale fondée à Barcelone en 1958.


Les fonctions du comité directeur sont claires : gouvernance, administration et représentation du club dans les espaces où doit se trouver le conseil d'administration, mais avec une limite imposée dans les actes nécessaires et indispensables au maintien des activités courantes pour la protection des intérêts du club.


Au final, la principale tâche de ce comité qui dirigera le Barça dans les prochains jours sera l'organisation des élections pour constituer un nouveau conseil d'administration, dans un délai de trois mois à compter de la prise de fonctions de ses membres.


La réduction des dépenses : une étape clé pour la saison en cours


Le comité de direction a donc d'importants défis à relever, et dans l'immédiat la négociation avec les employés du club est la priorité. Le club est obligé de réduire ses dépenses de 156 millions d'euros par rapport aux comptes clôturés le 30 juin dernier, un objectif qui ne peut être atteint qu'avec un accord de réduction de la masse salariale de l'équipe première de football.


Pour l'instant, Gerard Piqué, Frenkie de Jong, Marc-André Ter Stegen et Clément Lenglet ont accepté de réduire leurs émoluments entre 30% et 50% en 2020/21, en échange d'élargir leurs contrats et de pouvoir récupérer l'argent cédé lors des prochaines saisons .


Cependant, l'accord avec l'ensemble du personnel est primordial pour atteindre le niveau d'économies nécessaire. Au cours de la dernière saison, le club n'a économisé que 42 millions d'euros en masse salariale, un quart de ce qu'il fallait ajuster, réduisant le salaire fixe de 70% pendant le confinement entre mars et juin.


Le calendrier des négociations marque le 5 novembre comme date limite pour l'accord, et la direction de Bartomeu avait déjà déclaré qu'un nouveau dossier de chômage technique sera nécessaire pour les secteurs les plus touchés par la Covid-19, comme le Camp Nou qui n'accueille pas de public actuellement.


L'ajustement pourrait être plus important si le budget approuvé par le conseil d'administration de Bartomeu, lundi, n'est pas respecté. Le club envisage un produit d'exploitation de 828 millions d'euros cette saison, contre 791 millions initialement prévus début octobre. Le budget diminue donc de 27 millions d'euros par rapport aux comptes de 2019/20 et de 231 millions d'euros par rapport au budget prévu avant la pandémie.


Concernant les charges d'exploitation, Bartomeu et son conseil d'administration espèrent les réduire jusqu'à 796 millions d'euros, si la négociation de la réduction des salaires aboutit. Ainsi, en incluant les charges financières et l'impôt, le bénéfice net pourrait atteindre un million d'euros cette saison.


« Le conseil d’administration a également analysé les différentes hypothèses incluses dans le budget, dont certaines sont déjà en cours d'élaboration en interne, car elles dépendent de la gestion directe au niveau exécutif, tandis que d'autres dépendent des circonstances sociales et sanitaires qui découlent de la pandémie », avait déclaré Bartomeu, lundi.


Il ne faut pas aussi occulter que les revenus du budget approuvé dépendent d'une possible réouverture du Camp Nou en février 2021, avec une capacité de 25% et de 50% au mois de mai. De toute façon, à l'heure actuelle, la réalité de cette prévision est loin d'être définitive. Toutefois, juste avant de jeter l'éponge, Bartomeu et son conseil ont considéré que l'analyse de différents secteurs du club rend le scénario plausible parmi les différentes hypothèses soulevées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot