Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

jeudi 29 octobre 2020

Face à la Covid-19, les cadres supérieurs du Real Madrid n'échapperont pas aux réductions salariales

Cité sportive Valdebebas, Real Madrid
La Ciudad Valedebebas abrite les bureaux administratifs du Real Madrid. Image : Libertad Digital.

Au cours de la saison 2018-2019, le club a dépensé 22,1 millions d'euros pour les salaires de 38 cadres supérieurs, tandis qu'en 2013-2014, le décaissement était de 8,2 millions pour 30 employés.


La pandémie oblige à réduire les dépenses dans chaque club. Quand on parle de charges, la masse salariale des joueurs est forcément à la première chose à laquelle on pense, car dans certains clubs, elle entame plus de 70% du budget. Le Real Madrid non plus n'échappera pas à cette situation. Au milieu des ajustements économiques dus à l'impact du coronavirus, l'entité blanche a mis en place un plan de maîtrise des coûts qui se poursuivra toujours au cours de la saison 2020-2021. Mais en dehors des effectifs sportifs, le club devra aussi se pencher sur le cas des dirigeants qui durant ces dernières années, ont vu leur salaire prendre de l'ampleur.


La baisse des revenus de sponsoring, des droits audiovisuels et, surtout, de la billetterie et des revenus tirés des jours de match, oblige tous les clubs à regarder chaque centime de leurs comptes. Et au Real Madrid, un coup de frein est nécessaire dans les fiches de paie des cadres supérieurs. Entre les saisons 2013-2014 et 2019-2020, leur salaire a connu une augmentation de 166%.


Au mois de mars dernier, le comité d'entreprise et les joueurs avaient fait l'effort nécessaire pour éviter le chômage partiel des 870 employés sous contrat avec le club. Ils avaient accepté de réduire leurs émoluments de 20% sur l'intégralité de la saison 2019-2020. De ce fait, le Real Madrid, selon les informations avancées par la presse, clôturera cette saison avec un résultat net positif avoisinant les 320 000 euros, tandis que plusieurs équipes de son calibre confrontées aux mêmes problèmes que lui ont enregistré de lourds déficits.


Lors de la saison 2018-2019, la dernière avec des chiffres officiels, la masse salariale du Real Madrid était de 394 millions d'euros dont 362 millions d'euros pour le football (joueurs, staff et dirigeants) et 32 millions d'euros pour tout ce qui entoure le basket-ball. De ce montant total, 47 millions étaient destinés au personnel non sportif.


Parmi ces employés hors joueurs et staff technique, 38 sont des dirigeants cadres et leur salaire s'élevait à 22 millions d'euros. En moyenne, cela signifie donc que chacun a empoché 582 000 euros, soit 19% de plus que lors de la saison 2017/18, lorsque l'entité merengue avait dépensé au total 18 millions d'euros pour les 37 cadres supérieurs qu'il employait.


Compte tenu de la réduction convenue lors du déclenchement de la pandémie, le club pourrait économiser plus de 4,4 millions d'euros si la baisse de salaire de 20% est maintenue tout au long de la saison 2020-2021.


Ces dirigeants sont des employés du club et ne font pas partie du conseil d'administration, car en règle générale, les membres de cet organe ne perçoivent aucun revenu. Cependant, ceux-ci sont considérés comme des postes de confiance du conseil, même s'ils doivent avoir un profil technique.


Selon le club, les employés sont segmentés en huit groupes et leur salaire est réglementé en fonction du groupe auquel ils appartiennent. Ainsi la convention collective du club définit que le premier groupe est destiné aux « employés qui détiennent la direction du club et, par conséquent, la responsabilité d'établir les orientations générales et stratégiques du club dans son intégralité, que ce soit dans des domaines fonctionnels ou stratégiques d'importance fondamentale et auront sous leur autorité directe une ou plusieurs directions du club ».


Depuis la saison 2013-2014, où chacun des trente cadres supérieurs a empoché en moyenne 276 000 euros, les salaires de ces postes de direction ont plus que doublé jusqu'à la saison 2018-2019. Sur la saison 2014-2015, les salaires ont grimpé en moyenne de 20% par rapport à la saison précédente, tandis que sur la saison 2017-2018, les cadres de l'entité gagnaient en moyenne 41% de plus qu'en 2016- 2017.


En fait, ce n'est que pendant la saison 2015-2016 que les salaires moyens de ces postes ont été réduits de 1,7% par rapport à la saison précédente. Malgré cela, les 31 dirigeants ont alors empoché en moyenne 326 581 euros. Le nombre de postes de direction a également augmenté au cours de cette période de cinq ans, passant de 30 en 2013-2014 à 38 en 2018-2019, qui sont les dernières données officielles disponibles car le Real Madrid n'a pas encore publié ses comptes de la saison 2019-2020.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot