Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

lundi 14 septembre 2020

Girona FC : Guardiola à la présidence et arrivée du directeur marketing de WeWork

Marcelo Claure Girona FC
Crédit image : Girona FC

Le Catalan Roger Solé rejoint le conseil d’administration après que Marcelo Claure, président exécutif du groupe de coworking, WeWork, soit devenu le deuxième actionnaire principal. Pere Guardiola assume la présidence.

Le Girona FC adapte le conseil d’administration à nouvelle réalité de son actionnariat. Le club a officialisé l’arrivée de Marcelo Claure dans le conseil, après que l’homme d’affaires ait acquis 35% du club. Avec lui, le Catalan Roger Solé, directeur marketing de WeWork, a également rejoint la direction. Une nomination qui n'est pas le fruit du hasard, car Claure est le PDG du géant du coworking. Par conséquent, le conseil d'administration passe de quatre à six membres.

L’Assemblée Générale extraordinaire des actionnaires, qui s’est tenue aujourd’hui, a également approuvé que Pere Guardiola, qui détient maintenant 16% des titres, assume la présidence en remplacement d’Ignasi Mas-Bagà, qui continuera en tant que directeur général. En principe, Delfi Geli, l'ancien directeur, occupera le poste de président institutionnel et représentera le club dans de nombreux événements.

Avec Guardiola, Claure et Solé, la plus haute instance dirigeante est complétée par trois représentants du City Football Group (CFG), actionnaire principal avec 47% du capital. Ses représentants sont Diego Gigliani, vice-président de Girona et responsable des clubs émergents du holding citizen ; Andy Young, directeur financier du groupe, et Simon Cliff, conseiller juridique de l’organisation et qui depuis cet été préside également la dernière acquisition, l’ESTAC Troyes en Ligue-2 française. Le poste de secrétaire du conseil est assumé par Ricard Capdevilla, jusqu’à présent vice-secrétaire.

La mission de tous est d’élaborer un plan de retour en Liga Santander avec un budget bien inférieur à celui de 2019/20, dans lequel, Girona avait bénéficié de l’aide à la descente octroyée par LaLiga. L’entité catalane a clôturé 2018/19 avec un bénéfice net de 5,3 millions d’euros et un chiffre d’affaires de 57,3 millions, alors que pour l’exercice précédent, elle prévoyait de gérer près de 30 millions d’euros avant la crise de la Covid-19.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot