Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

mardi 22 décembre 2020

Le Real Betis renouvelle sa confiance au conseil actuel et approuve ses comptes

Les actionnaires du Real Betis ont réélu Angel Haro à la tête du club

L'Assemblée Général des actionnaires a eu lieu ce lundi 21 décembre et a approuvé la continuité du conseil présidé par Ángel Haro et une gestion économique soumise à un ajustement des salaires et au transfert de joueurs.


Le mandat d'Ángel Haro à la tête du Real Betis a été renouvelé par les actionnaires pour cinq années supplémentaires. Le président de l'entité verdiblanca et son conseil d'adminstration ont récolté 40% des votes contre 31% qui ont soutenu le projet de l'ancien vice-président, Lorenzo Serra Ferrer.


En d'autre termes, les socios du Real Betis ont approuvé la réélection de Haro, ainsi que José Miguel López, en tant que vice-président, et José María Pagola, en tant que directeur financier. Les nominations de José Antonio Tirado, ancien président de l'association de supporters, Por nuestro Betis, et de Ricardo Díaz, président de la Fondation Héliópolis, ont été également approuvées.

 

L'ambiance était tendue et l'actionnariat est plus que jamais divisé sur la situation du club. Toutefois Haro a tenu à défendre sa gouvernance. « Nous sommes arrivés dans un club nouvellement promu il y a cinq ans et en faillite, avec un litige et une structure arrêtée qui se termine généralement par une liquidation. Cinq ans plus tard, la situation s'est améliorée. La croissance est indéniable. Nous voulons des succès sportifs, mais ils ne se réaliseront pas sans un développement dans le domaine commercial et une structure professionnelle, couplée à l'exigence », a déclaré le président.



Cette évolution est ce qui a permis au club verdiblanco de clôturer 2019/2020 avec un bénéfice net de 1,41 million, après avoir réaliser un chiffre d'affaires total de 160 millions d'euros. Cependant, si le club avait reporté les produits et charges d'après clôture à la saison en cours, comme recommandé par les auditeurs, le résultat ne serait pas pareil. Des pertes de 5,6 millions seraient constatées.



« L'année n'a pas été bonne en raison de l'impact de la Covid-19 et ce ne sont pas les meilleurs comptes. Nos revenus dépendent fortement de nos abonnés et de la billetterie. En plus, les plus-values des transferts ont également été réduites », a souligné Pagola dans son discours.


En ce sens, pour 2020/2021, le club s'attend à une baisse de 22% de son activité, même en se conformant à son plan de vente de joueurs. Le déséquilibre budgétaire est de 33 millions d'euros. Un montant à trouver, soit sur le marché des transferts, soit par une réduction de la masse salariale ou les deux en même temps. Au total, le club prévoit un chiffre d'affaires de 87,9 millions d'euros.


Les actionnaires ont également ont également approuvé ce budget, qui pourrait entraîner une baisse des salaires, ou la vente de joueurs dès ce mercato hivernal ou au pire des cas, entre la fin de la saison sportive et la date de clôture de l'exercice. « Nous avons un business plan revu par les auditeurs. Un plan quinquennal, un effort de réduction des dépenses, génèrera des revenus d'exploitation et des plus-values. La trésorerie sera maintenue pour diluer la dette et la réduire par la même occasion », a assuré le conseil betico.



Crédit photo de couverture : Real Betis Balompié

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot