Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

mardi 29 décembre 2020

Málaga CF : 12,4 millions de pertes en deux ans

Malaga clôture l'exercice 2019/2020 dans le rouge

Le club andalou a clôturé 2019/2020 avec un déficit de 10,1 millions d'euros et prévoit un autre trou cette saison. Face aux difficultés rencontrées cette année et la crise sanitaire, le redressement économique devra encore prendre du temps.


La rentabilité n'est pas encore à l'ordre du jour au Málaga CF. Les actionnaires ont approuvé lundi les comptes de la saison 2019/2020 au cours de laquelle, l'actionnaire majoritaire, Abdullah Al Thani, a été licencié du conseil d'administration pour mauvaise gestion. C'était en février dernier que la justice est intervenue pour administrer et redresser l'entité. Sans cette intervention, le déficit aurait été plus grand. La crise sanitaire n'a pas non plus aidé, mais les pertes devront être réduites cette saison jusqu'à 2,3 millions d'euros.


Un redressement compliqué


La tâche a été difficile pour l'administrateur judiciaire, José Manuel Muñoz pour équilibrer les revenus et les dépenses du club au cours du dernier exercice. Arrivé après le marché d'hiver, qui aurait pu contribuer à l'augmentation des revenus, il a été confronté un mois plus tard à la crise sanitaire. Ce contexte difficile s'est reflété sur les comptes avec la baisse du chiffre d'affaires total, notamment en raison de la disparition de l'aide à la descente, et aussi le peu d'efforts fournis en début de saison pour réduire la masse salariale.


Le club n'est pas parvenu à arranger son activité économique en 2019/2020 mais a pu imputer la dépréciation de la valeur attendue de certains joueurs qu'il incluait déjà au mois d'août dans une procédure de licenciement collectif pour réduire les coûts. Dans le rapport annuel, cette dépréciation s'élève à 6,3 millions d'euros.



De ce fait, une fois appliquée sur les droits fédératifs, les administrateurs ont pu faire des provisions de 1,8 million d'euros. Les joueurs concernés par cette mesure étaient Luis Hernández, Rolón, Juanpi, Dani Pacheco, Diego González, Renato Santos, Boulahroud et Cecchini, selon les informations avancées par le média 2Playbook.


De cette manière, tous les coûts exceptionnels et de la restructuration sont imputés à l'exercice impacté par la Covid-19, de sorte que les conséquences de la pandémie n'affecte pas la saison intégrale durant laquelle le club sera sous tutelle de la justice. Cependant, tous ces mouvements affectent le budget de ladite saison, car Málaga s'est retrouvé à la dernière place du plafond salarial autorisé par LaLiga pour les 42 clubs professionnels, avec seulement 3,67 millions.


La rentabilité perdue


Toutefois, le budget alloué à la masse salariale cette saison dépasse de loin ce plafond. Rien que les joueurs vont prendre 6,28 millions d'euros, sans compter les amortissements d'une valeur de quatre millions d'euros. L'effort est à saluer car ce montant des salaires représente une baisse de 50%. L'année dernière, les charges totales du personnel s'élevaient à 19,5 millions, dont 5,6 millions étaient destinés au personnel administratif.


Une masse salariale que le chiffre d'affaires net, d'un montant de 15,7 millions d'euros, n'arrivait même pas à couvrir à cause d'une baisse de 24% d'une année sur l'autre. Relégué en Segunda à la fin de la saison 2017/2018, le club a logiquement perdu l'aide à la descente après avoir manqué la montée un an plus tard. Ce qui faisait environ 20 millions de moins dans son budget.



La fermeture des stades à partir du mois de mars a divisé par deux les revenus de la billetterie tandis que les abonnements ont chuté de 33% par rapport à 2018/19. Pour la première fois, le matchday a généré moins de trois millions d'euros. La zone commerciale a également subi les conséquences de la non promotion, avec une baisse 24% tandis que les droits audiovisuels ont été réduits de 17%.


Ces baisses seront encore plus importantes cette saison avec un chiffre d'affaires qui connaîtra une réduction de 16%. Toute l'activité liée à l'exploitation du stade chutera jusqu'à 2,1 millions d'euros, les retransmissions perdront un million et la zone commerciale sombrera en dessous des quatre millions pour la première fois depuis dix ans.


L'un des points positifs et qui maintient encore Málaga en vie est son niveau d'endettement. La dette nette est négative de 1,4 million ce qui lui permet de maintenir ses fonds propres dans le vert. Malgré les déficits d'exploitation, la situation reste stable, mais le club doit rapidement retrouver la rentabilité pour ne pas compromettre sa solvabilité. En attendant qu'un nouvel actionnaire le reprenne, le Málaga CF est toujours un club en activité.



Crédit photo de couverture : Málaga Hoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot