Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

lundi 5 octobre 2020

Un déficit de 97 millions d'euros : Le Barça dans le rouge en 2019/20

Josep Maria Bartomeu président du Barça
Josep Maria Bartomeu président du FC Barcelona. Crédit : Tribuna

Le club a augmenté sa dette de 48% durant l'exercice précédent et dépasse le ratio fixé dans les statuts.


Le FC Barcelona a mis sur la table le bilan final de l'exercice 2019/20, marqué par l'impact de la crise sanitaire. Le club azulgrana, dont le conseil d'administration fait face actuellement à une motion de censure, a terminé la saison dernière avec un déficit de 97 millions. Ces pertes sont la conséquence de la forte de baisse des revenus qui n'a pas été compensé par la réduction des charges.


Les revenus ont plus baissé que les charges


L'obsession de José Maria Bartomeu était de faire du Barça le premier club milliardaire au monde, avec 1 047 millions de revenus budgétés pour la saison 2019/20. Mais la Covid-19 lui a raconté une autre histoire. Le 30 juin dernier, date de la clôture des comptes, le président blaugrana a dû sentir le grand bond arrière de deux ans que les revenus du club ont fait. Le Barça a clôturé l'exercice 2019/20 avec un produit d'exploitation de 855 millions d'euros. Ce qui représente une baisse de 18% par rapport au budget prévu et de 13% par rapport à la saison 2019/20 quand le club avait facturé 990 millions d'euros.


« L'obsession de l'augmentation du chiffre d'affaires n'était pas un objectif en soi, mais de générer des revenus pour rester compétitif », a déclaré le vice-président économique, Jordi Moix, qui a comparu devant les médias lundi pour présenter bilan.


En plus de la forte baisse des revenus, le club n'a pas pu réduire considérablement ses charges d'exploitation, ce qui a provoqué ce gros déficit. En effet, l'entité catalane a dépensé un total de 955 millions d'euros lors de la saison 2019/20. Par conséquent, l'ajustement par rapport au résultat escompté sans la Covid-19 n'a été que de 8%, soit une réduction des charges de 92 millions d'euros, 18 millions de moins que la saison précédente.



Avec les charges à peine réduites, le résultat d'exploitation est passé dans le négatif avec -100 millions d'euros générés. De ce fait, après la prise en compte du résultat financier et de l'impôt sur les sociétés, le résultat net est tombé dans le rouge.


Le club a facturé 162 millions d'euros de revenus provenant de l'exploitation du stade, 249 millions d'euros de droits audiovisuels, 297 millions pour le merchandising et le sponsoring et 148 millions d'euros pour les transferts et autres revenus. Selon les chiffres présentés, l'impact de la crise sanitaire a été de 203 millions d'euros sur les revenus.


« Cette crise affecte directement deux éléments-clés du football : la fréquentation des stades et les déplacements pour les compétitions internationales, donc l'impact est plus important que celui des autres crises », s'est justifié Moix.


Au niveau des dépenses, la partie la plus importante malgré la Covid-19 reste la masse salariale des joueurs, qui s'est élevée à 636 millions d'euros, soit 67% des charges totales. Le club n'a pu économiser que 42 millions d'euros (7%) de cette partie qui, selon Moix, conditionnera les ajustements prévus pour la saison en cours.


La dette nette a doublé


En plus du déficit, l'autre grosse épine du dernier exercice est la dette. En 2019/20, les engagements du Barça ont augmenté de 48% et ont atteint la somme de 820 millions d'euros. Le club doit 420 millions d'euros aux banques, 323 millions d'euros aux autres clubs de football et 18 millions d'euros correspondent aux recouvrements d'acomptes. En 2018/19, la dette était de 554 millions d'euros, dont 271 millions concernaient les banques. En un an cette obligation a connu la plus forte augmentation avec un taux de variation de 77%.


L'entité a renouvelé ses politiques de crédit avec un prêt de 145 millions d'euros, garanti à 70% par l’institut officiel du crédit (ICO). Par ailleurs, en actualisant la trésorerie et les créances des autres clubs envers le Barça (332 millions d'euros), la dette nette s'élève à 488 millions selon la méthode de calcul du club. Ce qui représente une augmentation qui dépasse les 100% puisqu'en 2018/19, la dette nette se situait à hauteur de 217 millions d'euros.


En ce sens, comme Moix l'a confirmé, le conseil actuel a enfreint l'article 67 des Statuts qui indique que la dette nette ne peut faire deux fois le résultat d'exploitation. Avec les comptes présentés par la direction, le ratio de la dette nette par rapport au résultat d'exploitation est de 3,64, ce qui obligera donc le conseil d'administration à rétablir l'équilibre des capitaux propres, selon les exigences de l'article précité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot