Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

mardi 29 septembre 2020

Assainissement complet des comptes à Elche : un budget de 50 millions cette saison

Christian Bragarnik, président d'Elche CF
Christian Bragarnik, président d'Elche CF. (Crédit image : El Pais)

 

Le club prépare un plan stratégique qui implique une rénovation du stade, un investissement dans l'achat de joueurs et la construction d'un nouveau centre d'entraînement.


Il y a cinq ans, Elche retournait en deuxième division alors que sportivement, le maintien était assuré sur le terrain. Une sanction du contrôle économique de LaLiga pour un club qui traversait des années de turbulences économiques à la sortie de la crise financière de 2008. Maintenant, ces mauvais souvenirs sont loin derrière. Le club illicitano est revenu cette saison dans l'élite avec des finances saines malgré l'atmosphère nébuleux de l'industrie du football. Des comptes nettoyés et des plans d'investissements renouvelés, telle est la situation de l'entité franjiverde depuis l'arrivée de l'Argentin, Christian Bragarnik dans l'actionnariat.

 

Un budget de cinquante millions d'euros


Pourtant, le scénario aurait pu être différent si le monde n'était pas plongé dans cette crise sanitaire. Pour le meilleur ou pour le pire. Elche a obtenu son ticket retour pour LaLiga Santander en remportant les barrages d'accession. Rien ne peut certifier que cette montée aurait été validée si la saison avait suivi son cours normal. Autrement dit, sans interruption de deux mois, mais aussi sans le cas Deportivo - Fuenlabrada.


Des circonstances favorables au club alicantino, qui malgré tout, a vu l'augmentation de revenus qui englobe une promotion dans l'élite diminuer en raison de la pandémie. Mais cela n'a pas freiné les ambitions du conseil d'administration qui cette saison va élever son budget jusqu'à 50 millions d'euros, très loin des 8,9 millions de la saison 2019/20, dont l'audit n'est pas encore terminé.



Sans surprise, cette forte augmentation est principalement due à la différence de revenus audiovisuels entre la Primera et la Segunda. Cette saison, la télévision représentera 87% du budget et le reste sera complété par les revenus publicitaires puisque d'ici 2021, le public ne sera pas admis dans les stades espagnols. La publicité va donc représenter 10% et les 3% restants viendront des revenus de compétitions.


« Nous sommes très prudents avec les revenus des abonnements, la pandémie rend cette source floue » a expliqué la directrice générale, Patricia Rodríguez.


Le retour dans l'élite ne se limite pas seulement aux performances que les joueurs de Jorge Almirón réaliseront sur les pelouses pour tenter de se maintenir.. Elle attire aussi de nouveaux partenariats que le club est entrain de négocier pour dynamiser son activité. En plus de cela, avec la saison 2019/20 clôturée tardivement, la question qui reste en suspens est de savoir où seront comptabilisés les revenus matchs joués après la clôture de l'exercice 2019/20. Dans tous les cas, Elche espère consolider ses résultats, dans le vert depuis trois saisons, malgré le passage en Segunda B (troisième division) en 2016/17 et annoncer des bénéfices dans ses derniers comptes.



Un scénario qui était loin d'être envisagé en 2017 quand le club a surmonté une liquidation judiciaire et qui a remis ses finances dans le sens de la marche depuis que Bragarnik a repris le club en 2019. « Au cours de cette saison, nous nous sommes tous concentrés sur l’assainissement des comptes [..] Nous avons fait table rase », ajoute Rodríguez. L'ancienne dirigeante d'Eibar a aussi assuré qu'au cours de cette campagne, le club effacera définitivement son ardoise de dettes après avoir ajusté ses charges salariales en raison de la pandémie.



Des investissements ambitieux


Après toutes ces mesures et le processus de nettoyage, la tendance se tourne maintenant vers les investissements que Rodríguez considère comme « un plan stratégique déjà planifié depuis un bon moment mais qui sera accéléré par la promotion ».


Patricia Rodríguez, directrice générale d'Elche CF
Patricia Rodríguez, directrice générale d'Elche. (Crédit image : Elche CF)

Le plan d'investissement sera présenté dans les prochaines semaines nous affirme le média Palco23. Il sera scindé en trois axes : l'effectif, le stade et les structures. « L'objectif est de contribuer à la pérennité du club » explique la dirigeante. Par ailleurs, Elche a déjà entamé quelques rénovations au Martinez Valero et selon la directrice, « l'expérience des fans dès leur retour au stade doit être renouvelée ».


La formation aussi n'est pas mise aux oubliettes puisque l'entité envisage la construction d'un nouveau centre d'entraînement. Un investissement indispensable selon la direction pour renforcer la cantera. Pour le moment, le club exclut une nouvelle augmentation de capital après l'ouverture d'une opération de ce type en janvier dernier pour un montant de 1,2 million d'euros.



L'opération est toujours en cours et la deuxième phase a débuté le 15 septembre dernier et elle concerne les 7,29 millions d'actions restantes sur les 30 millions mises sur le marché au départ. Selon Patricia Rodríguez, « le nouveau propriétaire a fait un investissement important pour travailler et rentabiliser le projet. Chaque changement provoque un impact, mais son engagement se traduit par ses actions ».


Au niveau sportif, la décision de Bragarnik de se séparer de Pacheta, l'entraîneur de la montée, a été très discutée. L'équipe a débuté sa saison dimanche sur une défaite contre la Real Sociedad et face à ces projets et la situation économique du monde du football incertaine, il faudra compter sur le maintien en Liga Santander pour le succès sans encombre de ce plan stratégique ambitieux .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot