Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

mercredi 19 août 2020

Valencia CF : Lim n'aurait reçu aucun paiement de 38 millions d'euros

Peter Lim, actionnaire majoritaire du Valencia CF

(Crédit image : RMC Sports)


Le club ché a nié tout paiement à son actionnaire principal après que les joueurs aient refusé les billets à ordre pour le paiement de leur salaire de cette saison.


Le Valencia CF vit actuellement des moments très compliqués. Après la débâcle sportive en Liga Santander qui a vu l'équipe terminer hors des places européennes, le club s'est engouffré dans une crise financière complexe. Lundi, le directeur financier avait rencontré les joueurs leur demandant d'approuver des engagements de paiements, étant donné la situation économique difficile que traverse l'entité après la crise du Covid-19.


Une proposition que l'effectif a rejetée selon le journal local Las Provincias, mais des rumeurs se répandaient révélant que le propriétaire, Peter Lim, aurait reçu un paiement de 38 millions d'euros pour un prêt qu'il avait accordé au club. Ce que l'entité a formellement nié dans un tweet publié mardi sur son compte officiel.

 

 

« Face à de nouvelles rumeurs et commentaires non fondés qui ne cherchent qu'à semer la confusion, il faut préciser qu'il est totalement faux que le VCF ait restitué 38 millions d'euros prêtés à l'époque par l'actionnaire afin de renforcer la trésorerie », a tweeté l'entité de la Turia pour démentir les allégations.

 

Elle a aussi assuré, sans dévoiler le montant exact, que le Singapourien a récemment injecté une nouvelle somme d'argent « pour renforcer la trésorerie dans le contexte actuel de baisse des revenus en raison de la crise du Covid-19 ».


Une situation économique délicate depuis l'arrivée de Lim


Depuis l'arrivée Lim au Mestalla en 2015, le club peine à trouver un modèle économique stable. En 2017/2018, le Valencia CF avait dépassé le plafond de pertes que LaLiga lui avait autorisé après avoir accumulé un déficit de plus de 100 millions d'euros durant quatre saisons consécutives.


En 2018/2019, l'entité blanquinegra a fini par sortir de l'engrenage des chiffres rouges après avoir réalisé un maigre bénéfice de 1,48 million d'euros. Un résultat fortement soutenu par la vente de joueurs qui a rapporté 31,41 millions d'euros durant cet exercice.


Cette saison, la pandémie du coronavirus et la neuvième place en Liga Santander ont déclenché une crise de liquidités à cause de la non-qualification pour une compétition européenne en 2020/2021. Ce qui a provoqué récemment les ventes de Dani Parejo et de Francis Coquelin, deux des plus gros salaires de l'effectif.

La semaine dernière, l'association des actionnaires minoritaires (Apavcf) avait publié un communiqué dans lequel, elle annonce vouloir présenter une proposition de rachat du club pour 336 millions d'euros. Pour ce faire, ils ont fait appel aux supporters, aux anciens joueurs et aux entreprises locales à apporter leur contribution. 


L'association a pointé directement du doigt le conseil d'administration et Bankia (principal créancier du club, NDLR), les accusant d'avoir créé cette situation économique et institutionnelle précaire que traverse le club ché depuis un bon nombre d'années maintenant.




Pour en savoir plus sur la gestion du Valencia CF, découvrez la partie qui lui est consacrée dans notre dernière analyse économique et financière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot