Toutes l'actualité économique et marketing du football et du sport. (Groupe FootEspagne)

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

vendredi 26 juin 2020

Nike dompte la Covid-19 et clôture l'exercice 2020 avec des bénéfices

La multinationale d'articles de sport a déclaré un chiffre d'affaires de 37,4 milliards de dollars. Les ventes ont chuté de 38% au quatrième trimestre à cause de la pandémie. Celles via les canaux numériques ont enregistré une belle croissance.


« Nous avons un playbook que nous pouvons désormais utiliser n'importe où », a déclaré le directeur général de Nike, John Donahoe, après le déclenchement de la crise de la Covid-19. La Chine a été le premier territoire affecté avant que le reste du monde ne soit touché. Face au confinement engendré par la pandémie, le commerce en ligne a pris le relai pour sauver les vente du dernier exercice. La multinationale américaine a vu son chiffre d'affaires baisser de 4%, jusqu'à 37,4 milliards de dollars. Toutefois, elle a réussi à maintenir ses bénéfices à 2,5 milliards de dollars, une baisse de 37%.


La fermeture temporaire des magasins, à la fois les siens, mais aussi ceux des partenaires, a fait subir au groupe des pertes de 790 millions de dollars au dernier trimestre. À la même période l'année précédente, le bénéfice était de 989 millions de dollars. Cette circonstance est attribuable à une baisse de 38% des ventes entre mars et mai. En outre, elle a aussi provoqué une augmentation de 31% des produits en stock à la clôture de l'exercice, une valeur de 7,4 milliards de dollars. Ce problème a affecté les marges, car plusieurs produit ont été soldé pour éviter leur obsolescence. Par ailleurs, la situation de trésorerie pour faire face à la pandémie s'est améliorée. Nike a doublé doublé sa liquidité disponible jusqu'à 8,3 milliards de dollars.


« Dans un environnement en constante évolution, la marque Nike continue de résonner fortement auprès des consommateurs du monde entier alors que notre activité numérique s'accélère sur tous les marchés », a déclaré Donahoe. En effet, les ventes en ligne ont augmenté de 75% au quatrième trimestre (mars -mai) et de 40% sur l'ensemble de l'exercice qui s'étend de juin à mai.


Cet engagement sur ses propres plateformes numériques explique que le poids de la vente directe au consommateur augmente chaque année et a déjà atteint 35%. Les ventes attribués à Nike Direct, qui comprend ses propres magasins physiques et en ligne, ont augmenté de 5% d'une année sur l'autre pour atteindre 12,4 milliards de dollars. En revanche, les revenus obtenus de la vente en gros à des chaînes comme Intersport ou Base ont baissé de 9%, jusqu'à 23,2 milliards de dollars.



Nike a perdu 790 millions de dollars au premier trimestre à cause de la fermeture temporaires des magasins, à la fois les siens et ceux de ses partenaires



Le groupe a plus souffert pour soutenir l'activité sur son marché d'origine et le plus important, l'Amérique du Nord, où le chiffre d'affaires a chuté de 9% d'une année sur l'autre après une baisse de 46% au dernier trimestre. Au total, la facturation a atteint 14,5 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires en Chine, où la crise a éclaté et où la stratégie numérique a été mise en œuvre, a progressé pour la sixième année consécutive avec une croissance de 8% sur un an, à 6,7 milliards de dollars.


Le géant asiatique est encore loin d'atteindre la région formée par l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, dont le chiffre d'affaires n'a baissé que de 5% d'une année sur l'autre, jusqu'à 9,3 milliards de dollars, avec une baisse d'activité similaires de l'autre côté de l'Atlantique. En Amérique latine et en Asie-Pacifique, les ventes se sont contracté de 4%, jusqu'à cinq milliards de dollars.


Par gammes de produits, la commercialisation des équipements est celle qui a le plus souffert malgré l'essor que connaît le petit matériel d'entraînement pour maison. Sa baisse interannuelle est de 9% et s'établit à 1,3 milliards de dollars, loin des deux grandes divisions de Nike. Les ventes de chaussures ont baissé de 4% au cours de l'exercice 2020, jusqu'à 23,3 milliards de dollars, tandis que le textile a reculé de 5% pour s'établir à 11 milliards de dollars. Converse, pour sa part, a contenu sa baisse interannuelle à 3%, jusqu'à 1,8 milliard de dollars.


Les résultats publiés aujourd'hui par Nike montrent également que la mode a été l'une des forces de la marque, puisque la suspension de toutes les compétitions sportive a impacté surtout la vente de produits technique. Le commerce en gros associé à l'athlétisme n'a baissé que de 1% (12,3 milliards de dollars) et celui de Jordan Brand, où la culture urbaine est forte, a même augmenté de 15%, jusqu'à 3,6 milliards de dollars.


En revanche, les ventes de la division basket-ball ont chuté de 6% (1,5 milliard de dollar), la catégorie running a baissé de 15% (3,8 milliards de dollars) et la catégorie training de 14% (2,7 milliards de dollars). Le chiffre d'affaires de la section football, touché par le report de l'Uefa Euro 2020 a baissé de 17% et s'établit à 1,6 milliard de dollars.



Crédit photo de couverture : Eestair

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot